fitra

Swadqa-é-Fitr  -  “Fitra”

L’aumône dite “Swadqa-é-Fitr” ou communément “Fitra” ou “zakât-al-Fitr” est un swadaqa qu’Allah a rendu wâjib (obligatoire). Il a pour but de “nettoyer” nos rozas (jeûnes). En effet, lorsqu’on était en état de jeûne durant le Ramadwân, sans faire attention, on a certainement commis des petits péchés ou des mauvaises actions sans connaissance.

Ces mauvaises actions ont pour conséquences, de diminuer la valeur de nos rozas quant à son acceptation (qubouliyyat) par Allah subhânahu-wa-ta’âla. L’offre du Swadqa-é-Fitr a pour effet de nettoyer ce grand ‘ibâdat qu’est le roza accompli durant tout le Ramadwân.

Le Fitra doit être destiné aux pauvres et nécessiteux, les bé-nisaab, c’est à dire ceux sur qui la zakaat n’est pas applicable, donc ceux qui la reçoivent. [lire notre article sur le Nisaab, à valeur périodique]

On peut leur donner le Fitra en mains propres ou remettre à des mosquées ou jama’ats qui s’en chargent de les offrir. Aussi, on peut donner plusieurs fitras à une personne ou donner une ou plusieurs parties du fitra à plusieurs personnes.

Nous vous informons que le Sadqa-é-Fitr correspond cette année encore, en France métropolitaine, à la somme de 7 euros. [source ‘Mosquée-de-Paris’, cliquez ici]

Nous vous rappelons qu’il doit être acquitté (aux pauvres et nécessiteux) avant le Namâz de ‘Eid-ul-Fitr. Sachez qu’il est (wâjib) obligatoire à raison d’un swadqa-é-fitr par personne de votre foyer, vivante à l’aube du jour de la ‘Eid-ul-Fitr. Les parents doivent acquitter le Fitra pour leurs enfants encore sous leur dépendance.

Les Mâlikites [dont les maghrébins] stipulent qu’il peut être offert dès le Laÿlat-ul-Qadr jusqu’à avant le Namâz-é-‘Eid, alors que les Hanafites [dont les mauriciens] précisent de le faire le jour même de la ‘Eid (pour chaque personne vivante ce jour-là) et bien entendu avant le Namaaz-é-‘Eid.

Qu’Allah accepte (quboûl) nos aumônes. Âmîn !