Question-Réponse n° 157

Que pensez-vous sur les messages “chaînes” ?

Question d’une jeune fille de Rouen (76) : « J’aimerais savoir si c’est bien d’envoyer les messages « chaînes » islamiques ou bien est-ce interdit ? Car j’en reçois souvent et moi je les fais transférer à chaque fois, mais qu’en pensez-vous ?»

Réponse : Vous posez là une très intéressante question, à l’ère de l’informatique, de l’internet, des réseaux sociaux et des outils de communication, sur laquelle il convient d’attirer l’attention de tout un chacun et notamment les plus jeunes. Mais avant tout, bien comprendre les différents volets de la présente réponse, puisque vous évoquez surtout les messages types ‘chaînes’.

Tout d’abord, à la base, il est très noble et même un devoir (conseillé à chaque musulman) de transmettre et de faire passer les messages à caractère de ‘deen’, sans compter qu’il convient avant tout de bien vérifier la véracité et la source véridique de ces messages, deen-é-Islâm oblige. Mais de nos jours, il est comme devenu une mode à tout un chacun de faire suivre des messages (souvent des hadîths) alors que dans la réalité, ils ne le suivent pas eux-mêmes…

Mais attention cependant aux messages dits ‘chaînes’ dont le langage oblige à en envoyer tel nombre de copies à tel nombre de destinataires, sous peine qu’un malheur nous tombe sur la tête, reste inconcevable pour le deen !

En effet, jadis, à l’époque de l’émergence de la communication, les messages ‘chaînes’ se passaient par voie postale, par des gens qui souhaitaient faire connaître une cause quelconque. Et la nature multipliante (chaque récepteur envoyait 1 copie à 20 destinataires, qui à leur tour répétaient l’opération) était destinée à faire parcourir un quelconque message à travers le monde. Très vite, les religions s’en sont mêlées et on a commencé à voir les chaînes sur des philosophies polythéistes etc.

Les musulmans ont hélas copié le concept et ont fini par envoyer des messages chaînes comme quoi des gens auraient vu le saint Prophète [s.a.w.], qui “soit-disant” leur demandait de faire passer le message de la sorte, mais quel dommage de tenir le même langage que ces chaînes en stipulant que si l’on envoyait tant de copies, on aurait une bonne nouvelle dans la journée même et qu’en revanche si on l’ignorait, tel ou tel malheur allait s’abattre sur la personne !

Le deen-é-Islam ‘alhamdu-lillaah’ se propage par d’autres moyens plus sages et plus appropriés, car c’est la seule religion agréée auprès d’Allah ta’ala.

De nos jours, avec les outils de communication informatique et téléphonique, cela peut devenir dangereux si son utilisation ne se fait pas correctement et on n’en parle pas assez souvent. Certes il très approprié pour faire passer des messages de deen (alors que d’autres domaines en profitent). De plus, nos boites de courriels (e-mails) et nos comptes de réseaux sociaux, voire nos outils de communication téléphoniques regorgent de messages indésirables, mais quand ils touchent le ‘deen’, il faut bien faire attention avant de faire suivre (‘forwarder’) de tels messages et surtout ne pas faire suivre n’importe quoi. Bien vérifier leurs contenus et s’assurer de leur véracité et de leur source véridique et surtout ne pas entériner ces messages chaînes au langage quasi menaçant.

Au contraire, Allah ta’ala nous stipule, quant à la propagation de la bonne parole, dans la saint Coran : « Appelle à la voie de ton Seigneur par la sagesse et la bonne parole et discute avec eux de la façon la plus douce » [sourah 16, verset 125] concernant ce deen-é-Islam, qu’il nous rappelle : « Certainement la (seule) religion auprès de Dieu (Allah) est l’Islam » [surah 3, verset 19].