Le “Eid-ul-Fitr”, appelé aussi “Eid-us-swaghîr”, est le grand jour de fête qui marque la fin du mois sacré du Ramadwân. Il est célébré le 1er jour du mois de Shawwâl (10ème mois du calendrier islamique).

En ce jour de fête le jeûne est interdit (roza harâm). En passant, nous nous permettons de vous rappeler qu’il y a 5 jours dans l’année islamique où le jeûne (roza) est interdit (harâm). Ils s’agissent de la Eid-ul-Fitr (1er jour du mois de Shawwâl), de l’autre fête, la ‘Eid-ul-Adha ou ‘Eid-ud-Duhâ (10ème jour du mois de Zil-Hijjah) et les 11ème, 12ème et 13ème jours du mois de Zil-Hijjah [Zil-Hajj].

Le mot arabe “îd” signifie contentement, joie et festivité. Imaginez la joie que peut ressentir, par exemple, un étudiant qui aura travaillé très dur pendant une période donnée, le jour où il va prendre son diplôme de fin d’études. Imaginez la joie de l’agriculteur qui aura labouré et semé pendant toute une saison, lorsqu’il va savourer les fruits de sa récolte !

Vous comprendrez alors, la raison pour laquelle Allah ta’âlâ a instauré un jour de fête spéciale pour les jeûneurs (rozadârrs) en vue de leur récompenser de leurs efforts de sacrifices et d’ibâdats durant tout le mois béni de Ramadwân, en attendant d’autres récompenses insha-Allah dans l’au-delà (âkhirat).

Ce jour-là, il est recommandé de prendre un “ghussal” (grand bain) spécial ‘Eid-ul-Fitr, d’accomplir le Namâz-é-Fajar en jama’at (congrégation), de manger un nombre impair de dattes, de se vêtir des habits propres (si possible neufs), de se parfumer avec de l’attar (parfum non-alcolique), de mettre du surma (noir des yeux) avant de sortir pour la mosquée (pour les hommes) si possible à pied en vue d’aller accomplir le Namâz de l’Eid-ul-Fitr en jama’at (congrégation).

N’y ratez pas le khutbah (sermon) tout comme pour le namaz-é-Jummah, car seul le namaz n’est pas bénéfique sans le khutbah. Partez avec le wazou (l’ablution). Changez de chemin au retour, c’est à dire revenez par un chemin différent que pour l’aller.

Le Swadqâ-é-Fitr (Fitra) doit être offert avant le namaz de ‘Eid-ul-Fitr à raison d’un sadqa-é-fitr par personne de votre foyer, vivante à l’aube du jour de ‘Eid-ul-Fitr.

Profitez-en pour faire de l’aumône, de la charité en ce jour de fête (tout comme c’était pendant le Ramadwân) en pensant aux pauvres et les nécessiteux. N’oubliez pas que le saint Prophète de l’Islam [s.a.w.], faisait beaucoup pour les pauvres, orphelins, les plus démunis, ceci tout le temps, et spécialement dans les jours de fêtes.

Assurez-vous d’assister tout le programme du namaz ‘Eid-ul-Fitr au masjid (mosquée), englobant le namâz, le khutbah (sermon), tilaawat-ul-qur’aan (lecture du saint coran) et d’autres activités éventuelles liées à l’évènement.

Faites les accolades (muswaffah) avec vos frères et oubliez vos rancunes, pardonnez-vous fraternellement les uns les autres. ‘Eid-ul-Fitr Mubârak !

Déroulement ‘type’ du Namâz-é-‘Eîd au masjid

Le Namâz-é-‘Eîd-ul-Fitr est classé Wâjib (nécessaire), se fait en 2-raka’ats (avec 6 ‘takbîrs’ additionnels) en jama’at (congrégation) derrière l’Imâm. Sa plage horaire est fixée après le lever-du-soleil (isrâq) mais nécessairement avant le Zawwaal (zénith).

Il se fait de manière similaire au Namâz-é-Jummah le vendredi, mais à quelques détails près : Pour le Jummah, le Khutbah (sermon) est ‘faraz’ (obligatoire) et se fait avant le namâz, tandis que pour le ‘Eid (‘eîd-ul-fitr ou ‘eîd-ul-adhâ), le khutbah est sunnat et se fait après le namâz.

Tout de suite après le namâz en jama’at, on doit assister à la lecture du khutbah et éventuellement au tilâwat-ul-Qurân (lecture du saint-Coran) et les du’as du Imâm.

L’accomplissement se fait comme suit :

À l’heure fixée, sous l’impulsion du Imâm, on se met debout pour le Namâz qui se fera sans Iqâmat (puisque le namâz des ‘Eîds se font sans Azân).

Le Niyyat se lit :

niyyatnamazeidfitr

Nawaÿtu ann uswalliya lillaahi ta’aalaa rak’ataÿni ma’a sittati takbiiraatinn swalaatal ‘iidil fitri iqtadaÿtu bihaazal imaami mutawajjihann ilaa jihatil ka’abatish-shariifati Allaahu akbarr!”.

Traductions : Je fais l’intention de faire le namâz pour Allah le très haut, en deux raka’ats, avec six takbîrs, le namâz de ‘Eîd-ul-Fitr, derrière cet imâm, je tourne mon visage dans la direction de la Ka’bah sacrée, Allah est grand ! / I make intention to do swalât for almighty Allah, in two raka’ats with six takbeers, the swalât of ‘Eîd-ul-Fitr, behind this Imam, I turn ma face towards the holy Ka’bah, Allah is great!

Au takbîr-é-tahrîmah du Imâm, en le faisant avec lui on attache ses mains au nombril et on lit le ‘thana’ comme à l’accoutumée et l’Imâm lira trois takbîrs consécutifs, en le suivant levant les mains à chaque fois on les lachera sur les côtés sans les attacher. Au troisième takbîr on attachera les mains au nombril pour écouter l’Imâm lire le soûrah al-Fâtihah et un soûrah et on ira dans le ruku’ avec lui pour continuer d’accomplir le premier raka’at normalement.

Dans le deuxième raka’at, l’Imâm lira d’emblée le soûrah al-Fâtihah et un soûrah en attachant les mains avec lui. Ensuite il lira les trois takbîrs consécutifs, en le suivant levant les mains à chaque fois on les lachera sur les côtés sans les attacher. Au quatrième takbîr on ira avec lui dans le ruku’ pour continuer d’accomplir le deuxième raka’at normalement.

Après le namâz, l’Imâm fera un tilâwat-ul-Quraan suivi de du’as collectif. À l’issue il est recommandé (mushahab) de faire les rencontres (mulâqât) avec les frères, n’hésitez pas à effectuer les accolades (muswaffah).