6 jeûnes surérogatoires

assoumutassahouasswoûmoû tasswahoû / le jeûne c’est la santé

Ce sont 6 jours de rozas (jeûnes) classés ‘nafil’ qui veut dire surérogatoire (surplus). Ils sont prescrits ‘en-plus’ et à ce titre, est bénéfique spirituellement. Car dans tous ‘ibâdats (prières), après les obligations (faraz, wâjib), après les recommandations (mustahab), après les sunnats (principes du saint Prophète [s.a.w.]), les actes nafils (surérogatoires) permettent de nous rapprocher d’Allah ta’âlâ, haussant ainsi notre rang (darjah) spirituel.

Hazrat Abu Ayyoûb Ansârî [r.a.]  rapporte que le saint Prophète [s.a.w.] a dit que celui (ou celle) qui aura observé le roza pendant le mois sacré du Ramadwân entièrement et ensuite observe six (6) jours de roza nafils (surplus) durant le mois de Shawwaal, sera considéré comme quelqu’un qui aura jeûné pendant une année toute entière ! [réf. Muslim, Abu-Dâoûd, Tirmîzî, Ibn Mâjâh, Mishkât]

Maintenant nous allons considérer un fait arithmétique sur ce hadîth. Comme nous le savons, il est dit que lorsqu’on fait une (1) bonne action, on obtient en retour, dix (10) fois plus de thawâbs (récompenses). Dans le cas qu’il y a (un maximum de) 30 jours de rozas dans le mois de Ramadwân, ce qui fait qu’on obtient le thawâb équivalent à 30 x 10 = 300 jours de roza.

Or, dans une année lunaire, il peut y avoir un maximum de 360 jours. Le fait d’observer encore 6 jours en nafils, amène le compte à 6 x 10 = 60. Donc, logiquement 300 + 60 = 360, d’où la sagesse que le saint Prophète [s.a.w.] dans ce hadîth, c’est à dire qu’une personne mettant en pratique cette recommandation aura la récompense d’une année entière de rozas.

Hazrat ‘Abdullâh Ibn ‘Umar [r.a.] rapporte que Rasoulullaah [s.a.w.] a dit : « Celui qui observe les rozas du mois de Ramadwân en entier et les six nafils du mois de Shawwâl, verra ses péchés effacés comme-ci il venait de prendre naissance ». [Tibrâni]

Enfin, précisons que les six rozas nafils peuvent être observés consécutivement (d’affilée) ou à intervalles (séparément) durant le mois de Shawwâl, mais nécessairement avant sa fin. Par ailleurs, les rozas nafil de Shawwaal nous permet de garder la cadence de jeûner après le Ramadwân, ainsi un entraînement pour adopter une habitude de roza nafil tout au long de l’année.

Roza Mubârak aux rozédârr (jeûneurs) !