Laÿlatul-Bara’at ou Shabb-é-Bara’at

La nuit de la Liberté

La nuit de la mi-Sha’baan (Laÿlatun-niswf-é-sha’baan), c’est-à-dire la 15ème nuit du mois, est d’une grande valeur en islam.

Selon plusieurs hadîths, on note que le saint Prophète [s.a.w.] a nommé cette nuit bénie de différentes manières et parmi, ces quatre :

1- Laÿlat-ul-Bara’ât (la nuit de la Liberté)

2- Laÿlat-un-Najaat (la nuit du Salut)

3- Laÿlat-ul-Mubaarakah (la nuit de Bénédictions)

4- Laÿlat-us-Swaak (la nuit du Testament)

Un “tafsîr” (commentaire) sur ces noms nous explique que ceux qui observent toute cette nuit-là en ‘ibâdats (prières/adorations) auront les bénéfices correspondantes à ces noms, qui sont :

1-   Ils auront la Liberté sur tous les autres mortels, ce qui veut dire qu’ils ne dépendront sur aucun autre être humain comme eux-mêmes.

2-   Ils auront le Salut (ils seront sauvés) du feu de l’enfer, ce qui veut dire qu’ils seront épargnés des punitions du feu.

3-   Ils récolteront les Bénédictions qu’Allah ta’âlâ leur a réservé durant cette nuit-là.

4-   Ils obtiendront le Testament du Pardon, ce qui veut dire qu’ils seront pardonnés de leurs péchés.

Il est dit aussi que durant cette fameuse nuit, Allah ta’âlâ décide des attributs particuliers dédiés à Ses créatures liés à leurs existences. Par exemple, Il décide du nombre d’êtres (créatures) qui prendront naissance (la Vie), le nombre de créatures qui décèderont (la Mort), la nourriture, le pardon etc. et ceci durant toute une année, jusqu’au prochain Laÿlat-ul-Bara’at.

Selon un hadîth, une fois, l’épouse bien-aimée du saint Prophète [s.a.w.], Hazrat Bibi ‘Aïsha Siddiqâ (r.a), cherchait le saint Messager d’Allah [s.a.w.] durant une 15ème nuit de Sha’baan et elle finit par le retrouver au qabarastaan (cimetière) de Jannat-ul-Baqi’. Et sur sa requête, le bien-aimé Prophète [s.a.w.] répondit qu’Allah descend au dernier ciel (c’est-à-dire celui qui est le plus proche de la terre, appelé “Asmaa-ad-dunya”) et s’adresse à Ses serviteurs qui sont éveillés durant cette nuit-là, en ces termes : “Ô mes serviteurs, quiconque a des besoins dans la vie, bénédictions, nourritures, faveurs, bienfaits, guérison, paix etc. alors demandez-moi et je vous les procurerai.”

Et le saint Prophète [s.a.w.] a aussi spécifié qu’Allah pardonne, durant cette nuit, autant de Ses serviteurs, au nombre des poils des animaux de la tribu des “Bani-Kalb” (qui était une tribu qui avait un très grand nombre d’animaux). [Tirmîzî sharîf vol.1, Ibné-Mâjâ sharîf vol.1, Mishkât sharîf vol.2]

Citons un autre hadîth concernant le Laÿlat-ul-Bara’ât : Une fois le saint Prophète [s.a.w.] appela Hazrat Bibi ‘Aïsha Siddîqâ [r.a.] et lui demanda : “Sais-tu quels bénéfices comporte la nuit bénie du 15ème Sha’baan ?”. Elle répondit qu’il n’y a que Allah et Son prophète qui savent cela. Et le Messager de Dieu [s.a.w.] de spécifier qu’Allah écrit les noms de tous ceux qui, durant toute une année (jusqu’au prochain Shabb-é-Bara’at), prendront naissance, auront la mort, auront de la nourriture etc. [Baÿhiqi sharîf et Mishkât sharîf vol.2]

Nous espérons que tous nos frères et sœurs, à travers leurs ‘ibâdats spéciaux du Laÿlat-ul-Bara’ât et autres bonnes actions, puissent bénéficier des faveurs qu’Allah ‘sub’haanahu-wa-ta’aalaa’ leur a réservé durant cette nuit bénie et nous leurs souhaitons Laÿlat-ul-Bara’ât Mubârak !