Définition

Tayammum veut dire utiliser d’une manière spéciale, de la terre propre, pour se purifier lorsque l’eau n’est pas à disposition ou n’est pas à proximité ou lorsque l’eau disponible est dangereuse pour sa santé (infectée). C’est un état de sacralisation temporaire (pour pouvoir provisoirement avoir accès aux ‘ibâdats [namâz, tilâwat-é-qurân, etc.]) jusqu’à ce que l’eau devienne à nouveau disponible ou à la portée.

Il y a deux sortes de Tayammum, l’une pour avoir la ‘couverture’ du Ghusal, lorsqu’on est en état de grandes-impuretés (hadath-é-akbarr), on entend parler de “tayammum-é-ghusal” et l’autre pour avoir la couverture du Wazu, lorsqu’on est en état de petites-impuretés (hadath-é-asgharr), on entend alors parler de “tayammum-é-wazu”.

 

Le Tayammum est permis (envisageable) dans les cas suivants :

Lorsque l’eau n’est pas disponible dans un rayon de 1 mile (1,7 km).

Lorsqu’on a la crainte d’un ennemi ou d’un animal dangereux ou d’un serpent à côté du point d’eau.

Lorsque l’eau est en si petite quantité, que si elle est utilisée pour le ghusal ou le wazu, il y a crainte de la soif.

Lorsqu’il n’y a pas de corde ou de seau pour puiser l’eau du puits. Ou quand on ne peut pas rejoindre un point d’eau (pour des raisons de difficultés quelconques) ou que personne d’autre n’est disponible pour aller s’en procurer.

Lorsqu’on sait de son propre expérience ou par injonction d’un médecin que l’eau disponible serait dangereux pour sa santé.

Lorsqu’on n’a pas suffisamment d’argent pour acheter l’eau qui est en vente.

Lorsque l’eau en vente est à un prix trop exorbitant (exagéré).

 

Règles

Lorsque quelqu’un est dans un endroit où il n’y a pas d’eau. S’il pense ou si une personne lui dit que l’eau est disponible à une distance approximative de 1 mile, il devient nécessaire d’aller chercher cette eau pour faire le Wazu.

Il ne sera pas nécessaire d’aller chercher de l’eau lorsqu’il n’y a pas trace d’eau ; et que personne n’est disponible pour donner d’information concernant l’eau ; et qu’il est estimé que l’eau n’est pas disponible dans un rayon de 1 mile ou plus. Le tayammum sera alors permissible.

Si, il y a si peu d’eau que la quantité disponible est suffisante pour accomplir les 4 actes faraz (obligatoires) du Wazu, alors le tayammum ne sera pas autorisé.

Si quelque chose de “Najîss” (malpropreté) est tombé sur le sol (terre ou sable), ce dernier ne sera pas autorisé à être utilisé pour le tayammum, même s’il sèche. Mais faire le namâz à cet endroit sera permis quand il est devenu sec.

S’il y a si peu d’eau qu’on est en besoin de faire le ghusal ou wazu. Et que les vêtements sont aussi “najîss” (nâpâk / impur). On doit alors nettoyer les “najâsât” (impuretés) sur son corps et ses vêtements avec le peu d’eau, et ensuite faire le taymmum.

Le tayammum du ghusal couvre celui du wazu également si l’on doit faire les ‘ibâdats dans la foulée, comme par ailleurs un ghusal couvrirait immédiatement le wazu en cas d’accès immédiat aux ‘ibâdats. En ce sens, un seul tayammum est valable pour les deux.

 

Les 3 faraz (obligations) du Tayammum :

Le Niyyat (formule d’intention)

Tapoter les deux mains sur la terre et les frotter sur le visage

Tapoter les deux mains sur la terre et les frotter sur les deux avant-bras incluant les coudes

 

Les Niyyats du Tayammum

Compte tenu qu’il y a 2 types de Tayammum, l’un pour se substituer au Ghusal et l’autre pour se substituer au Wazu. Les niyyats, englobant le ‘Basmalah’, sont les suivants :

Pour le tayammum-é-ghusal :

Bismillaahir-rahmaanir-rahiim. Nawaÿtu ann atayammamu liraf’il hadathi lil ghusslinn

Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux. Je fais l’intention de faire le tayammum, m’éloignant de toute impureté, pour le ‘ghusal’

Pour le tayammum-é-wazu :

Bismillaahir-rahmaanir-rahiim. Nawaÿtu ann atayammamu liraf’il hadathi lil wudwu

Au nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux. Je fais l’intention de faire le tayammum, m’éloignant de toute impureté, pour le ‘wazu’

 

Accomplissement / Procédure

Déterminer l’élément sur lequel on effectuera le tayammum. Voir plus bas la liste des éléments sur lesquelles le tayammum est permissible.

Lire le Niyyat correspondant au type tayammum à effectuer

Tapoter les deux mains sur la terre propre. Enlever les poussières excessives en se tapant les deux mains ou en soufflant. Frotter les mains sur tout le visage faisant le même geste comme pour un lavage

Tapoter les deux mains sur la terre propre. Enlever les poussières excessives en se tapant les deux mains ou en soufflant. Frotter (à l’aide de la main gauche) l’avant-bras droit jusqu’au coude faisant le même geste comme pour un lavage. Frotter (à l’aide de la main droite) l’avant-bras gauche jusqu’au coude faisant le même geste comme pour un lavage.

Entre-frotter les doigts [khilâl]

Faire le ‘khilâl’ de la barbe, c’est aussi un sunnat

 

Choses sur lesquelles le tayammum est permissible

La terre propre

Le sable propre

La pierre propre

Le calcaire propre

Les pots en terre cuite mais non vernie (polie)

Muraille de boue, de pierres ou de briques

L’argile propre

Tout élément couvert de poussière épaisse propre

 

Choses sur lesquelles le tayammum n’est pas permissible (défendu)

Le bois

Le métal

Le verre

La nourriture

Tout élément qui se brule en cendre ; qui se pourrie (gâte) ; qui se fond

 

Nota

Les choses sur lesquelles le tayammum est valable, doivent être couvertes de poussière propre

S’il y a une pierre, brique ou pot d’argile, il peut être utilisé pour le tayammum, même s’il a été lavé propre et n’a plus de poussière dessus

Le tayammum est permissible si une personne est sur le point (immédiat) de rater un Namâz-é-Janâzah ou un Namâz-é-‘Eîd (car il n’y a pas de qazâ pour ces deux namâzs)

On peut faire beaucoup de namâz (autant que nécessaire) avec un tayammum, tant qu’il ne s’annule pas

Il ne sera pas nécessaire de refaire un namâz déjà fait avec tayammum, si l’eau devient disponible après ce namâz

Un tayammum effectué pour un namâz faraz, sera valable pour les namâzs nafil, tilâwat-é-Qurân (lecture du saint-Coran), Namâz-é-Janâzah, Sajda-é-tilâwat (prosternation-de-la-lecture) et tout autre namâz et ‘ibâdats

La durée du temps au tayammum est tant que l’eau est indisponible. Ou que l’on n’ait pas d’assistance. Elle peut durer des années. On parle ici de durée et non de validité

 

Les choses qui annulent le tayammum

Les choses qui annulent le wazu (hadath-é-asgharr), annulent aussi le tayammum-é-wazu

Les choses qui annulent le ghusal (hadath-é-akbarr), annulent aussi le tayammum-é-ghusal

Dès que l’eau devient disponible, le tayammum, fait à cause d’absence d’eau, s’annule (devient caduc)

Le tayammum, fait à cause d’une maladie, s’annule lorsqu’on se guérit de cette maladie